Les Noces de Figaro a été célébré à Toulon

Rédigé par Toulon Aucun commentaire

C'est dans ce magnifique opéra de Toulon, théâtre néoclassique d'inspiration byzantine, dont l'inauguration a eu lieu en 1862 - 13 ans avant l'Opéra Garnier - que Figaro scelle à nouveau son mariage. L'opéra «bouffe» inspiré de Beaumarchais, d'un genre typiquement italien, est l'œuvre d'une étroite collaboration entre Mozart et Lorenzo da Ponte, comme le rappelle à nouveau la belle alliance entre texte et musique. Cette production se développe dans une mise en scène de Christian Gangneron sans artistique, efficace et solide, où les décors s'harmonisent parfaitement avec les costumes.Les Noces de Figaro a été célébré à Toulon

Le rideau se lève, la lumière est tamisée (imaginée par Marc Delamézière) et les couleurs douces se fondent pour créer une ambiance chaleureuse et intemporelle. Seul un fauteuil blanc se trouve dans un coin de la scène. Figaro entre, la stature de David Bizic est impressionnante: ce bâtiment serbe nous fait entendre une voix de basse de baryton profonde, juste et sonore. Ce Figaro n'est pas sa première tentative, ayant déjà chanté plusieurs fois ce valet honnête, rebelle et fondamentalement vertueux. C'est dans la cavatine de la scène 2 et dans l'air Non Più Andrai à la fin de l'acte I que David Bizic révèle tout le mal du texte incrusté dans la musique de Mozart.

Écrire un commentaire

Quelle est le premier caractère du mot gtq570d ?

Fil RSS des commentaires de cet article